La caisse terminée et posée sur le châssis à sa place définitive, je peux enfin attaquer l'arceau mais pour ça il faut quand même un minimum d'outillage. Il y a maintenant un mois j'ai acheté une cintreuse type Mingori, c'est une cintreuse d'un certain âge mais j'ai préféré mettre 200€ dans une cintreuse d'une vingtaine d'années (je ne sais pas vraiment) plutôt que d'acheter ces cintreuses que l'on trouve sur le net à pas cher et qui on tendance à écraser les tubes à cause des formes de mauvaises qualités. En parlant de forme, j'ai acheté la cintreuse avec une seule forme mais j'ai trouvé pour 55€ les cinq autre et notamment celle de 1.5" (ou 40x49) correspondant à mon diamètre de tube, donc pour 255€ j'ai une cintreuse de marque et complète. Ensuite je me suis acheté une tronçonneuse à métaux pour enfin pouvoir couper mes tubes droit, jusqu'à présent je faisais tout à la disqueuse mais le résultat n'est vraiment pas comparable à une coupe avec ce genre de machine. Enfin dernière chose, j'ai acheté une boite de craie comme on avait à l'école, pourquoi faire me direz-vous? Vous allez voir un peu plus bas .

Bien évidemment il n'y a pas d'arceau sans tube, j'ai il y a plusieurs mois déjà, acheté du tube de chauffage T3 en 48x3mm avec un collègue (coût moins élevé) et j'en ai pris 36 mètres que voici :

Allez hop! Plus d'excuses pour ne pas commencer! Vous allez voir tout de suite pourquoi j'ai acheté de la craie, et bien tout simple pour pouvoir faire le contour de ma caisse que j'ai retourné et cela afin de faire l'arceau principale au plus juste car je ne veux pas d'un arceau qui ressort trop ou mal ajusté, je veux un ensemble homogène et discret tout en étant efficace.

La forme de la caisse, où je dirai plutôt cabine à partir de maintenant, est tracée au sol je peux commencer à prendre des mesures et débuter le cintrage, oui mais avant il faut quand même quelques notions sur le cintrage de tube, car cintrer un tube ne se fait pas au "pifomètre" il faut un minimum de connaissance mais vous allez voir c'est très simple. En fait en fonction de la forme utilisée, il suffit de retirer une certaine distance qui est donné par le constructeur afin de retrouver la bonne distance une fois le cintrage effectué, et dans mon cas pour avoir un cintrage en "U" d'entre-axe à entre-axe exacte et pour un angle de 90° (82° en ce qui me concerne), il faut que je retire 35mm de chaque côté, c'est pas plus compliqué que ça. Je vous laisserai télécharger cette documentation que j'ai trouvé sur le web, la base y est expliqué: CINTRAGE_MINGORI.PDF . Pour l'instant j'ai utilisé uniquement cette méthode (voir ci-dessous) qui consiste à retirer 35mm et sa fonctionne à la perfection.

Partant du principe où vous avez lu le document que je vous ai mis à disposition, je continu mon explication sur mon cintrage. Dans un premier temps j'ai pris les mesures de ma cabine et je me retrouve avec les distances (en mm) suivantes pour les deux côtés : côté droit (260+240,5+310+940) + centre (1340) + côté gauche (940+310+240,5+260) soit si on additionne le tout, environ 4841 mètre. A partir de là je sais qu'il me faudra à peu prés cette dimension pour réalisé le contour de la cabine jusqu'au châssis (pour un calcul exacte il faut calculer la fibre neutre, voir documentation donnée ci-dessus). Sur la première photo vous trouverez les côtes que j'ai définies en fonction des points de cintrage que j'en ai déduit et qui seront par la suite modifiés en "live" sur la cabine. La seule cote certaine à ce stade, c'est la cote du haut qui est de 1340mm d'entre-axe désiré, et le but ici est de garder scrupuleusement cet entre-axe. Pour cela il faut donc appliquer ce dont je vous ai expliqué ci-dessus, c'est à dire retirer les 35mm de chaque côté au moment du cintrage (voir photo N°2).

Maintenant que j'ai défini mes cotes, que je connais à peu près ma longueur totale de tube qu'il me faudra et surtout mon entre-axe de départ, je peux commencer mon cintrage. Comme c'est pour moi une première et que je préfère assurer le coup, j'ai pris directement une barre de 6m et j'ai commencé à reporter mes cotes en laissant 20cm de marge des le départ car je préfère avoir plus que pas assez. Ci-dessous les cotes que j'ai reportées sur mon tube.

Premièrement j'ai commencé par faire l'arche avec un angle de 82°, j'ai donc reporté mes mesures sur mon tube et j'ai positionné ma cintreuse et ma forme en faisant attention à ce que le détrompeur du centre de la forme soit bien aligné avec ma marque de mon tube. ATTENTION! Il faut absolument graisser la forme et les guides de la cintreuse, cela aide grandement lors de la poussée et sans ça vous risquez de pincer le tube ce que qui bloquera la progression et endommagera le tube.

Avant de commencer à pomper pour effectuer le cintrage, il faut impérativement mettre des cales à chaque bout du tube pour être le plus droit possible, sinon, et si vous ne faite pas attention, vous allez au final vous retrouver avec un tube cintré mais voilé. Une fois que tout est aligné j'ai commencé à cintrer jusqu'a obtenir mon angle désiré et cela en vérifiant à chaque fois pour ne pas aller trop loin, certains compte le nombre de coups donnés (ce que j'ai fait par la suite) mais pour un angle aussi prononcé j'ai opté pour une vérification régulière à l'aide d'une équerre que j'ai fait à la va vite, et surtout à l'aide du meilleur outil de mesure que l'on possède tous: l'œil!

La première et grosse partie de l'arceau est faite et je vérifie de suite à l'aide de la partie haute de la cabine que c'est d'aplomb, et c'est le cas! Pour passer à la suite je remets le tout sur la cabine pour être sure que c'est ce que je veux et pour voir où je vais faire mes prochains points de cintrage pour épouser au mieux la forme de ma cabine. Juste pour info, la partie haute de la cabine n'est pas encore découpée, donc pour l'instant l'arceau est un peu éloigné de la cabine mais par la suite il sera rapproché.

A ce stade tout les points de cintrage on été définis à l'œil, et je me suis moi même surpris car ce que j'imaginai qu'il allait se passer c'est passé! La forme finale est exactement ce dont je désirais. Pour des petits cintrages de finition j'ai compté exactement le même nombre de coup pour avoir la même forme de chaque coté.

Un dernier ajustement et c'est tout bon, ouff ça c'est fait et pour un début je trouve que ce n'est pas si mal. Bien sûr ce n'est pas fini loin de là, j'ai juste la forme général ensuite je vais faire une croix de renfort à l'intérieur et continuer le reste. Sur la dernière photo se sont les chutes qu'il me reste, il y a 62cm à peu près donc ça va pour une première.

Et ben voilà pour ce week-end, je finirai juste par cette dernière photo de cintrage qui correspond à mes bas de caisse, une fois qu'on a compris la base du cintrage et que l'on respecte certaines règles ce n'est pas si compliqué que ça.

Suite »

« Retour

P1, P2, P3, P4, P5, P6, P7, P8, P9, P10, P11, P12, P13, P14, P15, P16, P17, P18, P19, P20, P21, P22, P23,